Pistage Français

PISTAGE FRANÇAIS

Responsable : Madeleine

Équipe : Gwen, Madeleine

Principe

Le pistage français est une discipline sportive canine qui a pour but de mettre en valeur les qualités olfactives du chien.
Le travail du chien consiste à suivre le plus fidèlement possible une piste laissée par un traceur et à retrouver le où les objets déposés par celui-ci.

Cette discipline se pratique sur des terrains variés (pâture - labours - prairie - petit blé - maïs coupé …), par tout temps, en toute saison.

Pour qui?

Le pistage est ouvert à tous les adhérents et tous les chiens sont admis quelle que soit leur race, avec ou sans pedigree.

Quand commencer ?

L'apprentissage peut commencer dès 2 mois, plus le chien travaille tôt mieux c'est, car il prendra de plus en plus d'expérience.

Entraînements

Ils sont fixés par le responsable de section, dans des terrains en rapport avec le niveau du chien.

Compétition

Le pistage français comprend 2 sortes d'épreuves :

  • Une épreuve en libre où le chien, totalement autonome, doit suivre la piste laissée par le traceur et rapporter l'objet posé par celui-ci en fin de piste.
  • Une épreuve au trait de limier, où le chien, muni d'un harnais, entraîne son maître qui le suit au bout d'une longe de 10 mètres, à la recherche des objets déposés par le traceur. En fin de piste, le chien doit identifier le traceur.
Types d'objets : morceau de corde, morceau de tuyau, morceau de moquette..

La prise d’odeur se fait aux piquets de départ de la piste. Plus on augmente d'échelon, puis les difficultés sont accrues: pistes de plus en plus longues, changement de type de terrain pendant la piste, fausses pistes laissées par un second traceur...

PATIENCE PARTAGE COMPLICITE PLAISIR

Outre le travail d'odorat et de rapport d'objets divers indispensables à la discipline, l'accent sera toujours mis sur l'aspect relationnel que doit  comporter le couple maître-chien. En effet, c'est cette relation qui amènera le chien lors des pistes en libre plus particulièrement, quand il est à plusieurs centaines  de mètres de son maître, à continuer son travail de piste plutôt que de partir "en promenade".